top of page

Sylva Bernt (1910-1995)

Nationalité : italienne

 

Titre : Centaure

Année de réalisation : 1961

Technique : encre sur papier

Signature : signé en haut à gauche

Dimensions : 65x50cm

Encadrement : 80x60cm (pour des raisons de sécurité et de conservation durant la livraison, le dessin est exceptionnellement envoyé encadrer. Nous rappelons que nous ne réalisons pas d'envois d'œuvres encadrées dépassant 55x46cm)

État de conservation : marges déchirées, papier froissé par endroit

Sylva Bernt - Centaure - dessin à l'encre

900,00 €Prix
  • Sylva Bernt est une sculpteur et designer italienne née en 1910 aux alentours de Trieste, à Gorizia, et morte en 1995.

    Artiste à la fois rare et reconnue, elle s’est en partie illustré par ses réalisations et commandes publiques tant en Italie qu’en France où elle s’installe vers 1950. Elle a notamment travaillé de concert avec son compagnon, l’architecte et designer André Arbus (1903-1969), dans la réalisation de pièces de mobilier et de commandes communes.

    Son travail de designer mobilier s’inscrit dans le mouvement amorcé par Arbus ou leur ami Diego Giacometti (1902-1985), faisant la part belle à la ferronnerie et au bronze dans des oeuvres étirées. Elle a par ailleurs en commun avec ce dernier d’avoir influencé le travail de la sculpteur Ingrid Bonnat (née en 1957), alors son élève vers 1980, lui transmettant nombre de ses techniques.

    L’inspiration antiquisante de Sylva Bernt lui a fait livrer quelques-unes des plus belles interprétations modernes des mythes gréco-romains. Avec une parfaite connaissance de la statuaire antique, elle a renouvelé sa représentation tant à travers le marbre, le calcaire, le plomb, le plâtre, la terre que le bronze. Le Centaure, daté de 1961, se rattache à cet ensemble majeur qui a traversé toute son existence d’artiste. Dessiné à l’encre, il témoigne de la fluidité et de la spontanéité du trait de Sylva Bernt.

    En collections publiques : Mobilier National, MUDO de Beauvais, Musée Revoltella de Trieste.

    Commandes publiques et privées : Château de Rambouillet (1952-54), Palais des Consuls de Rouen (1953), l’Université de Trieste (1965), l’église paroissiale de Saint-Pierre et Saint-Paul de Mussolente (Italie, 1948), l’église Sainte-Marie de Cadola (Italie, 1946).

bottom of page